Règlementation : peut-on vapoter en conduisant ?

Publié le : 12 janvier 20223 mins de lecture

Ces dernières années, l’utilisation de cigarettes électroniques est devenue très populaire. Plusieurs anciens fumeurs sont passés aux cigarettes électroniques comme alternative complète, ou ont essayé de réduire les niveaux de nicotine ou d’arrêter de compléter avec des cigarettes électroniques sans nicotine. Toutefois, lorsque vous conduisez, ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour prendre une émanation. Diverses novices diminuent leur visibilité en fermant les vitres pour fumer ou en respirant de la vapeur devant eux, ce qui peut endommager leur vue pendant un certain temps.

Est-il permis de fumer des cigarettes électroniques en conduisant ?

Il n’y a pas de nouvelle loi concernant l’usage des e-cigarettes au volant. Mais dans le même temps, les utilisateurs de cigarettes électroniques qui conduisent des véhicules doivent respecter les lois en vigueur relatives à la conduite imprudente. L’article R412-6 interdit l’utilisation d’objets ne permettant pas de mettre les mains sur le volant. Le nuage de vapeur pouvant affecter votre perception de la route, cette opération, combinée à la conduite, peut être potentiellement dangereuse. En plus, il existe plusieurs amendes pour l’utilisation de cigarettes électroniques au volant.

Des pays européens plus stricts

Au Royaume-Uni, pourtant, le vapotage au volant est interdit. Si la police britannique vous surprend en train d’utiliser une cigarette électronique en conduisant, vous serez condamné à une amende pouvant aller jusqu’à 2 731 € pour l’acte, et vous risquez de trois à neuf points, et même à une suspension de votre permis de conduire. Dans ce cas, le principal reproche à l’e-cigarette est sa vapeur, qui obstrue la vision du conducteur. En Belgique, les lois ne sont pas aussi strictes qu’au Royaume-Uni, mais si vous êtes pris à conduire alors qu’un mineur est présent, vous encourez toujours une amende de 1 000 €.

Précautions à prendre pour les vapoteurs en voiture

En réalité, un accident peut arriver si rapidement, il est alors recommandé de prendre toutes les mesures indispensables pour éviter les distractions au volant, que ce soit en ville, sur la rocade ou sur l’autoroute. Par conséquent, il est conseillé de ne pas toucher à vos e-liquides pendant la conduite et d’interdire la manipulation des cigarettes électroniques lorsque vous conduisez à basse vitesse. Si des passagers fument des cigarettes électroniques dans la voiture, veillez à ne pas former de nuage de vapeur dans la voiture et votre visibilité. Il est interdit aux passagers de vapoter s’il y a des enfants de moins de 12 ans dans le véhicule.

La loi n’interdit donc pas le vapotage au volant, néanmoins, il faut toujours respecter les lois en vigueur relatives à la conduite imprudente.

Plan du site